Macron: “Avec Kaboré, nous nous entendons bien. Et donc, nous plaisantons”

Lors d’une interview donnée à RFI et France 24 depuis la Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron est revenu ce mercredi sur sa blague sur le président burkinabè, A l’occasion d’un dialogue avec les étudiants de l’université de Ouagadougou ce mardi, le chef d’Etat français a lancé une boutade sur la climatisation dans l’établissement à l’intention de son homologue Roch Marc Christian Kaboré. “On ne peut pas faire d’humour quand on parle à un dirigeant africain ?”, a demandé le président français après des commentaires critiques sur sa familiarité avec le président du Burkina Faso. “Vous auriez fait de l’humour avec Angela Merkel?”, lui a-t-on demandé. “Je vous le confirme. J’aurais fait de l’humour avec tout dirigeant européen avec qui j’ai cette relation”, a-t-il répondu. “Il se trouve qu’avec Roch Kaboré, nous nous entendons bien. Et donc, nous plaisantons”, a-t-il ajouté. Lira la suite

De: Macron: “Avec Kaboré, nous nous entendons bien. Et donc, nous plaisantons”

      

Libye: Macron souhaite “des sanctions, dans le cadre de l’Onu, contre les passeurs”

Interrogé par RFI et France 24, Emmanuel Macron a donné ce mercredi depuis la Côte d’Ivoire des précisions sur la réunion entre l’Union européenne et l’Union africaine sur la situation des migrants en Libye. “C’est une initiative visant à lancer des actions concrètes militaires et policières sur le terrain pour remonter ces filières”, a-t-il expliqué. “Il ne s’agit pas de dire qu’on va déclarer la guerre. Il y a un Etat qui est en transition politique, la Libye. “Nous devons conduire une action policière renforcée pour démanteler ces réseaux”, a-t-il ajouté. Le président français a également signalé qu’il “souhaitait procéder à des sanctions, dans le cadre de l’Onu, contre les passeurs”. Lira la suite

De: Libye: Macron souhaite “des sanctions, dans le cadre de l’Onu, contre les passeurs”

      

De Calan fustige “la démagogie” d’une droite “complètement folle”

Nogent-sur-Marne – Le candidat juppéiste à la présidence de LR Maël de Calan a affirmé mardi lors d’un meeting à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) croire “en l’avenir des Républicains” mais “refuser la démagogie” qui “souffle en ce moment” sur une “droite complètement folle”. Lira la suite

De: De Calan fustige “la démagogie” d’une droite “complètement folle”